Les parents toxiques

Tous les parents font des erreurs de temps en temps. Aucun parent ne peut être calme et composé dans toutes circonstances ni disponible sur le plan émotionnel quoi qu’il arrive.

Il peut donc arriver que les parents perdent leur patience ou se montrent trop impérieux. La plupart des enfants sont capables d’endurer une erreur occasionnelle ou une colère passagère tant qu’ils reçoivent beaucoup d’amour, de tendresse et de compréhension.

Malheureusement, il existe de nombreux parents dont les comportements inadéquats dominent de façon persistante. Ces parents toxiques détériorent le développement psychique de l’enfant. Les actes de violence, les abus sexuels, les défauts de soins peuvent abimer gravement la psyché de l’enfant.

parents toxiques parents avec leur bebe

Source image : Pexels

Qu’est-ce qu’un parent toxique

Certains parents, lorsque leurs enfants sont petits ont un besoin irrépressible de les contrôler. Et quand les enfants grandissent, ils ont du mal à les laisser partir et ressentent une crainte exagérée du syndrome du nid vide.

Les parents doivent bien sûr exercer un certain contrôle sur leurs petits enfants afin de les protéger. Le contrôle et la protection cependant doivent être appropriés. Mais les parents toxiques exercent un contrôle exagéré qui implique de trop nombreux interdits et des injonctions qui ne tiennent pas compte du besoin de l’enfant. Ainsi, leurs enfants ne sont pas encouragés à agir, à explorer, à essayer… Au contraire, lorsque l’enfant tente de faire des choses, il est critiqué et brimé.

Ce traitement empêche les enfants de devenir indépendants. En conséquence, à l’adolescence et plus tard, à l’âge adulte beaucoup d’entre eux se sentent incompétents, ont peur de se lancer et restent dépendants du conseil ou de l’avis parental.

Les parents toxiques masquent souvent la domination qu’ils exercent sur leurs enfants par une inquiétude apparente. Le contrôle se cache alors derrière les « c’est pour ton bien ou c’est parce que je t’aime ».

Certains exercent leur contrôle par des règles trop strictes imposées à coup de punitions physiques ou morales. D’aucuns utilisent l’argent ou d’autres gratifications pour maintenir les enfants dépendants.

Les parents hélicoptères – des bons parents toxiques ?

Le terme « parent hélicoptère » fait référence à un style de parentalité très contrôlant et trop axés sur leurs enfants ou leurs adolescents.

Il s’agit de parents impliqués dans la vie d’un enfant de manière excessive et surprotectrice. Ces parents poussent au perfectionnisme : ils ne se contentent jamais de la note de leur enfant. « Tu n’as eu que 18 ? pourquoi pas 20? » Ils aident leur enfant à faire les devoirs alors même que l’enfant est tout à fait capable de les faire tout seul. Cela pour être sûr qu’il ait de bonnes notes. Ils choisissent et imposent les activités extrascolaires, sélectionnent les amis de l’enfant, puis le profil d’études.

Plus tard, ils n’acceptent pas le partenaire choisi et suggèrent un autre qui est une meilleure partie. Les parents hélicoptères peuvent les rester toute la vie et leur contrôle, si l’enfant ne s’y oppose pas peut continuer à tout âge. En effet, l’enfant n’a pas pu développer une autonomie suffisante pour se sentir capable de faire de bons choix, d’agir de manière satisfaisante. Parfois il ne connait même pas ses besoins ni ses désirs car ils ont été systématiquement subordonnés aux désirs des parents.

La dépendance engendre de l’hostilité

Devoir accepter les conditions imposées sans possibilité de négociation provoque généralement de la frustration et du ressentiment.

Lorsque votre opinion est dévalorisée, lorsque votre besoin n’a pas d’importance, lorsque vous subissez une pression pour abandonner votre désir au profit d’un autre, vous allez forcement ressentir de l’injustice.

L’injustice, la frustration font le lit du sentiment de colère. Malheureusement les enfants de parents toxiques n’osent pas l’exprimer par crainte de représailles. Et même lorsqu’elle est exprimée, elle n’est pas entendue, ni reçue ni compris. Encore une fois le besoin du parent toxique prévaut sur celui de l’enfant.

Pourquoi font-ils du mal à leurs propres enfants ?

Pourquoi certains parents deviennent-ils toxiques ? D’où vient ce besoin d’interférer dans la vie de leur progéniture, de manipuler et de dominer ? Les parents toxiques sont souvent des gens anxieux. Ils ont donc besoin de contrôler car ils sont animés par de craintes incessantes.

Souvent ils sont animés par l’angoisse d’abandon qui les pousse à maintenir avec leurs enfants un lien symbiotique qui implique la dépendance réciproque. Ils auront du mal à considérer leurs enfants adultes comme adultes. Ceci va les rendre indispensables dans la vie de l’enfants qu’ils ont rendu insécure, inapte et donc nécessitant de l’aide.

De nombreux parents toxiques ne supposent même pas que leur comportement est inadéquat. Une mère surprotectrice qui ne permet pas à son tout-petit de courir librement par crainte qu’il tombe ou enferme l’adolescente dans sa chambre, croit qu’elle agit pour son bien. Elle pense qu’elle se soucie simplement pour la sécurité de l’enfant.

Les conséquences de parents toxiques sur nos vies d’adultes

Le comportement de parents toxiques marque le psychisme de l’enfant à vie. Les brimades, les insultes, les humiliations dégradantes raisonnent même lorsque les enfants sont devenus adultes. Les violences ou abus sexuels perpétrés par les parents toxiques causent de graves dommages émotionnels à long terme.

Tout d’abord, les enfants de parents toxiques auront tendance à nouer de relations amoureuses et amicales destructrices ou inappropriées. Ils peuvent appréhender d’être trop proche et intime de quelqu’un, par crainte d’être blessé ou abandonné.

Ils sont fréquemment méfiants et peuvent s’attendre au pire de la part des gens et même de la part de la vie. En effet, ils seront majoritairement pessimistes, et auront tendance à développer des dépressions.

Certains ont du mal à savoir qui ils sont, ce qu’ils ressentent, quels sont leurs désirs et leurs besoins. Ils s’attendent à ce que les gens ne les aiment pas et craignent d’être rejetés par ceux qui vont découvrir leur vrai moi. Ils manquent de confiance en soi et souvent souffrent du syndrome de l’imposteur.

Le sentiment de manque d’amour, d’injustice mais aussi la culpabilité ressentis dans l’enfance peut provoquer de troubles de l’humeur, avec accès de colère, de tristesse voire de désespoir qui apparaissent sans raison apparente.

Certains se sentent persécutés par des compulsions perfectionnistes. Ils ressentent une pression quasi constante qui les empêche à se détendre ou à s’amuser. Cela peut être accompagné de comportements autodestructeurs. De plus, la majorité d’entre eux, malgré les meilleures intentions, agissent comme leurs parents faisaient avec eux…

Call Now Button