Le délire – une altération du sens de la réalité

Le délire (du latin delirium, de delirare, « sortir du sillon ») est un trouble idéo-affectif qui consiste en jugements, perceptions et sentiments erronés de la réalité extérieure auxquels le sujet adhère de façon inébranlable.

Cette altération du sens de la réalité et la préférence accordée à la réalité subjective intérieure sont inséparables de troubles de la personnalité et de la vie affective du sujet.

Zdzislaw Beksinski painting AA73 illustration du délire

Zdzislaw Beksinski painting AA73, Historical Musuem in Sanok

 

Une perception subjective erronée de la réalité

En outre, cette vision du monde ne correspond ni aux connaissances admises ni aux croyances d’un groupe quelconque à une époque donnée. Cette perception subjective erronée de la réalité n’est pas ou peu critiquée par le sujet qui n’en reconnaît pas le caractère pathologique. Le délire est responsable à son tour de troubles plus ou moins importants du comportement, car cet état ne peut s’accompagner que d’une inadaptation aux réalités et donc à la vie en société.
Le délire est un symptôme qui se rencontre surtout dans les états psychotiques aigus ou chroniques.
Les idées délirantes exprimées par le sujet peuvent être à thèmes multiples ou uniques. Quand elles sont uniques et organisées suivant une certaine direction, ces idées sont dites systématisées.
Tous les thèmes peuvent s’observer, mais on rencontre essentiellement les thèmes :de persécution, thème le plus fréquent : le sujet a la conviction de faire l’objet d’un préjudice moral, social ou professionnel. Il pense être surveillé, suivi, écouté par une ou plusieurs personnes (ou tout le monde) qu’il désigne ou qu’il ne connaît pas…

 

Le délire expliqué par un psy

Call Now Button