Psychothérapie de l’anxiété

L’anxiété – qu’est-ce que c’est ?

Nous vivons tous des situations dangereuses ou stressantes qui provoquent un sentiment de peur ou de panique. Lorsque l’angoisse apparaît dans une situation dangereuse, elle est utile car elle sert de signal d’alarme nous permettant de se préparer au danger.

Chez les personnes souffrant de troubles anxieux, une inquiétude excessive et le sentiment d’insécurité apparaissent régulièrement. De nombreuses situations, parfois anodines et banales provoquent chez les anxieux une grande tension voire des épisodes d’anxiété aiguë sous forme de bouffées d’angoisse et le sentiment de perte de contrôle. L’angoisse peut être liée à un objet ou à une situation précise (phobie) mais parfois elle est  indéfinissable et sans objet précis (TAG, Trouble d’anxiété généralisée).

Résultat d’un câblage physiologique défectueux ? L’expression d’un conflit intrapsychique ? Et s’il s’agissait de deux lectures différentes d’un même phénomène ?

Psychothérapie anxiété

Caravaggio, Ragazzo morso da un ramarro, Fondazione Roberto Longhi, Florence

Les symptômes anxieux ont leur origine dans les traumatismes, dans les privations émotionnelles et relationnelles de l’enfance. Ils peuvent également apparaître suite à un vécu traumatique (agression, menace de mort…). Il forment alors un ensemble spécifique de symptômes appelé l’état de stress post-traumatique (ESPT).

Différentes formes de l’anxiété

Crise de panique  –  Anxiété généralisée (TAG)  –  Anxiété sociale  –  Nervosité  –  Anxiété de performance   – Timidité  – Anxiété sexuelle  –  Phobies  –  Obsessions et compulsions  (Trouble obsessionnel compulsif – TOC)  –  Anxiété relationnelle  –  Stress – Manque de confiance en soi et faible estime de soi

L’anxiété peut se manifester également sous la forme de troubles psycho-végétatifs, de troubles du sommeil ou de l’appétit.

L’anxiété peut aussi produire des effets secondaires désagréables : comportements d’évitement, état d’agitation, insomnies ainsi que des manifestations somatiques neurovégétatives telles que tension musculaire, douleurs articulaires, migraines, troubles digestifs ou respiratoires et bien d’autres.

Si elle n’est pas traitée, l’anxiété peut empêcher d’agir, causer des blocages, entraver la réalisation des projets ce qui provoque des difficultés dans les relations personnelles et des problèmes au travail. L’anxiété est souvent la cause des conduites d’addiction aux produits psychotropes (alcool, cannabis, sédatifs, anxiolytiques, somnifères) que les anxieux utilisent pour dompter l’angoisse. Lorsqu’elle se prolonge, l’anxiété, peut entraîner un épuisement de forces psychiques et une dépression. Elle est également responsable de nombreux symptômes somatiques et contribue au développement des troubles fonctionnels comme les insomnies ou encore les troubles fonctionnels digestifs et autres affections psychosomatiques.

L’anxiété est la composante principale de plusieurs troubles et affections psychiques.

Elle peut s’exprimer à travers le trouble panique, le trouble obsessionnel compulsif (TOC), les phobies, le trouble de stress post-traumatique (SSPT) ou encore le trouble d’anxiété généralisée (TAG). Dans ce dernier,  l’angoisse est diffuse et omniprésente. Elle se traduit alors par une inquiétude excessive, incontrôlable et quasi constante. Tout se passe comme si la personne anxieuse regardait le monde  à travers des lunettes agrandissantes qui font que les petits problèmes deviennent grands.

Si vous souffrez d’un ou plusieurs de ces symptômes, la psychothérapie peut vous aider à gérer et à diminuer votre anxiété.

En quoi consiste la psychothérapie de l’anxiété?

Dans le traitement de l’anxiété, l’association d’une psychothérapie de soutien, d’une psychothérapie basée sur la médiation corporelle avec l’utilisation ponctuelle des techniques cognitivo-comportementales s’est avérée la plus efficace.

Le culte de la performance qui règne dans notre société provoque chez des personnes anxieuses un profond sentiment de culpabilité. Appréhender des situations qui ne font pas peur aux autres,  ne pas réussir à faire face, fuir au lieu d’affronter courageusement, en perdre l’appétit ou le sommeil… tout ça majore encore le sentiment d’impuissance et diminue la confiance en soi. Commencer une psychothérapie pour comprendre les mécanismes qui la provoquent et atteindre une plus grande sérénité est aussi une preuve de courage.

La psychothérapie offre, dans un premier temps, la possibilité d’explorer à la fois les causes profondes d’anxiété et les facteurs actuels qui la maintiennent au niveau trop élevé.

Parallèlement, lors de la psychothérapie, je propose des techniques précises et des outils permettant de modérer l’angoisse.

Dans un échange bienveillant avec le psychothérapeute, le patient apprend à exprimer les émotions petit à petit, sans débordement. Avec le soutient et la compréhension que le psychologue apporte, le patient trouve son propre chemin  vers le changement.

Je m’adapte à vos besoins, pouvant utiliser plusieurs techniques et choisir celles  qui conviennent à votre situation de façon la plus appropriée.

Dans certaines situations un traitement pharmacologique de type anxiolytique peut être prescrit par le médecin, pour un temps limité,  en plus de la psychothérapie.

Quel est le risque si l’anxiété n’est pas soignée?

Le risque, si l’anxiété n’est pas traitée est l’aggravation des symptômes et le développement d’autres problèmes de santé. L’anxiété, le TAG, le trouble panique peuvent provoquer une altération significative de la vie professionnelle et des relations interpersonnelles.